LA CôTE D’IVOIRE FERME SES EAUX MARINES à COMPTER DE JUILLET 2023

: 153526

La Côte d’Ivoire ferme ses eaux marines à compter de juillet 2023

( 25 mai 2023 )

Le ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques, Sidi Touré, a annoncé ce jeudi 25 mai 2023 la période de mise en œuvre de la fermeture saisonnière des pêches et des différents types de pêches concernées.

Cette opération dénommée « repos biologique » vise, selon Sidi Touré, à la préservation et à la reconstitution des stocks de poissons, l’augmentation des captures, l’exploitation durable des ressources, l’amélioration des revenus des acteurs de la chaîne de valeurs et la préservation des emplois.

Elle débutera pour la toute première fois en Côte d’Ivoire. La période de fermeture saisonnière s’étend pour la pêche artisanale du 1er au 31 juillet 2023, tandis que celles de la pêche semi- industrielle et la pêche industrielle sont prévues du 1er juillet au 31 août 2023.

Sidi Touré a fait savoir que cette disposition a lieu dans le cadre de l’application de la loi N°2016-554 relative à la pêche et à l’aquaculture et de la Convention du comité des pêches du Golfe de Guinée (Cpco) pour la gestion durable des pêches.

La fermeture des eaux marines en Côte d’Ivoire dès le mois de juillet prochain a été adoptée en Conseil des ministres du 19 avril 2023 à la suite d’une communication faite par le ministère des Ressources animales et halieutiques.

Le non-respect des dispositions relatives au repos biologique constitue une « infraction conformément à l’article 105 de la loi sur la pêche qui prévoit un emprisonnement allant d’un à cinq ans et le paiement d’une amende de 50 à 300 millions de F Cfa », a indiqué le ministre Sidi Touré.

Il partagera que le processus de mise en œuvre de cette fermeture saisonnière annuelle 2023, comprend une phase d’information et de sensibilisation des parties prenantes, la prise d’un arrêté pour l’institutionnalisation de la mesure, la mise en place d’un comité de suivi.

La mise en œuvre comprend également l’organisation de patrouilles en liaison avec la marine nationale et le centre de surveillance satellitaire des activités couvrant la zone économique du pays. Plusieurs départements ministériels sont impliqués dans ce projet, dont les ministères de la défense, du transport et du commerce.

Le ministre a rappelé que sur l’ensemble des pays que couvre le Comité de pêches du centre-ouest du Golfe de Guinée (Cpco), le Ghana est à ce jour le seul pays à mettre en œuvre cette recommandation de l’organisation visant la sauvegarde des ressources halieutiques partagées dans la sous-région.

« Cette mesure viendrait, si elle est strictement suivie, à impacter positivement la production de la pêche maritime qui est passée de 69.769 tonnes en 2003 à 42.738 tonnes en 2020, soit une baisse de 38,75% », a-t-il fait observer M. Sidi Touré.

Le ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques a assuré que son département a pris des mesures pour garantir, par ailleurs, la maîtrise de la surenchère sur les produits halieutiques pendant cette période, en rapport avec le ministère du Commerce.

AP/APA

Provided by SyndiGate Media Inc. (Syndigate.info).

2023-05-26T02:00:36Z dg43tfdfdgfd